Cinquième de couverture
"Saltarello" de Matthieu Dhennin

« Vous connaissez, je suppose, cette danse toscane à trois temps, très à la mode à la cour du roi, ou dans les bals dansants, le saltarello ? »

Avertissement : Je m’apprête à vous parler d’un roman tellement bien qu’à peine vous aurez finir de lire mon billet, vous voudrez vous jeter dessus. Vous êtes prévenus. (Heureusement, vous pourrez le trouver dans toute bonne librairie et même ailleurs.)

*****

Ce roman s’ouvre sur l’enterrement du père Nicole Oresme. Le jeune clerc Alix Rougemont, un de ses anciens élèves, est présent : il fait partie de la délégation parisienne en charge de porter le cercueil de son regretté maître. Au moment de soulever le cercueil, Alix se rend compte que celui-ci est bien léger pour contenir une dépouille. Il décide alors de chercher ce qui est arrivé à son maître…

Voilà l’intrigue présentée dans le prologue, intrigue qui est le fil conducteur de ce roman classé en Histoire par Actes Sud. En Histoire, ce qui me semble plus que logique puisque pour moi, la force de ce roman est de nous immerger totalement dans le Paris du XIVème siècle. Nous sommes en pleine guerre de Cent Ans, le roi Jean II a été capturé par les Anglais, puis il y a le court règne de Charles V, puis celui de Charles VI, ce roi un peu fou… (Comme cela, on dirait que je m’y connais en Histoire de France, mais en fait, pas du tout, c’est ce roman qui m’a permis de (re)découvrir ces rois !!)

Suite au prologue, l’auteur nous ramène en arrière dans le temps. L’intrigue est toujours là, présente en filigrane. Elle n’occupe pas toute la scène mais est prétexte à nous faire découvrir toute une ribambelle de personnages plus plaisants les uns que les autres :  Nicole Oresme, bien évidemment, Nicolas Flamel, un riche libraire soupçonné d’être alchimiste, son frère Jehan, Guillaume Tirel, dit Taillevent, cuisinier de Charles VI et le supposé auteur du Viandier, le plus ancien livre de recette français, le boucher Haussecul, la poétesse Christine de Pizan, et j’en oublie !

Le roman s’étale sur près de 40 ans. Nous voyons donc chacun de ses personnages évoluer, se croiser. De temps à autre, nous retrouvons notre jeune clerc Alix, sur la piste du terrible complot à l’origine de la disparition de Nicole Oresme. Il est sur une piste, on doute que ce soit la bonne (en tout cas, j’y ai moyennement cru) jusqu’au retournement final auquel je ne m’attendais pas du tout ! (Et qui donne envie de retourner en arrière pour relire certains passages et là, on se dit : « Ah… cet infime détail n’était pas là par hasard en fait… »)

Mais pour moi, cette intrigue n’était pas vraiment ma motivation la plus grande dès que je reprenais ma lecture. C’était vraiment les aventures de ses différents personnages et l’immersion dans ce Paris du XIVème siècle. Cette plongée est si vivante que je m’y croyais vraiment ! Un vrai régal !

C’est aussi un roman qui est terriblement bien écrit ! Et plein d’humour ! Qu’est-ce que j’aimais quand le boucher Haussecul s’exprimait : « Ah oui, c’est frai, Flamel, tu ne connais pas Fusoris. Fiens là, l’ami. Nicolas, je te présente ton noufeau foisin, un type pas con, comme toi, si tu fois ce que je feux dire, je me comprends moi. Parce que lui, des fois, je ne comprends pas tout ce qu’il dit. Oh, fais pas la fueule, Fusoris… » (C’est son bec-de-lièvre qui lui donne ce défaut de langage.) Quel bavard ! Mais quel plaisir ! « Hum… la cuisine moderne, tu parles ! Tu te retroufes avec deux cuisses de canard et trois panais sur ton tranchoir, brafo. Et si l’un a plus faim que l’autre, à la même table, a-t-il le droit de piquer dans sa coupelle, ou M. le duc s’en offusque ? » Je l’aime, cet Haussecul !

Et ajoutez à tout cela toutes ces discussions autour des sciences, de la musique, de la cuisine, de la religion, etc. L’auteur fait discuter ses personnages, chacun avec son point de vue, c’est extrêmement intéressant et enrichissant. J’ai notamment énormément apprécié la discussion menée par Nicole Oresme autour de la musique, ainsi que celle sur l’immortalité.

Voilà donc un excellent premier roman ! Chapeau, Matthieu !!

Matthieu Dhennin, Saltarello
Actes Sud, Novembre 2009

Cette entrée a été publiée le 30 novembre 2009 à 5:00 . Elle est classée dans Culture, Littérature et taguée , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

49 réflexions sur “« Vous connaissez, je suppose, cette danse toscane à trois temps, très à la mode à la cour du roi, ou dans les bals dansants, le saltarello ? »

  1. Difficile de résister, en effet, tu es convaincante !🙂

  2. Noté illico dans mes « livres à acheter », tu es redoutable !!!!

  3. si tu le dis… j’essayerais🙂

  4. Je l’avais déjà repéré en librairie et il est donc déjà dans ma LAL! Il me tarde désormais de le lire!

  5. Le , erzébeth a dit:

    Même la couverture sait dégager une ambiance particulière, on dirait que tout est délicatement pensé !
    Ca m’a l’air bien intéressant, surtout que ce genre de roman peut aussi servir à l’inculte que je suis en histoire… apprendre en se divertissant, n’est-ce pas l’idéal ?🙂

    • Le , Caroline a dit:

      J’aime beaucoup la couverture ! (Ils sont vraiment très forts chez Actes Sud.) Et oui, apprendre en se divertissant, j’adoooore !!! Vive les romans historiques.🙂

  6. A ce rythme-là, il se pourrait qu’il finisse par t’engager comme attachée de presse perso ;o)
    Je ne suis pas fana des romans historiques en général pour X raisons qu’il serait trop long de développer ici, mais au vu de ton enthousiasme j’irais au moins lire les premières pages…

    • Le , Caroline a dit:

      Bonne idée de lire les premières pages ! Puis ensuite tu aviseras. Et pas la peine qu’il m’engage, je me suis auto-proclamée attachée de presse pour le secteur de la blogosphère.😀

  7. Quelle tentatrice, mais quelle tentatrice tu es !!!! Obligée de le rajouter à ma LAL celui là. J’adooore les romans historiques !!!!

  8. C’est affreusement tentant, aussi parce que Nicole Oresme est une vieille connaissance…
    Et tu as lu « Les rois maudits »? une saga fleuve comme Angélique, mais juste avant la guerre de 100 ans (et au début d’icelle), c’est génial. Génial.

    • Le , Caroline a dit:

      Comment connais-tu Nicole Oresme ?
      Et non, je n’ai pas lu Les rois maudits !! Je note, quand j’aurai fini Angélique (soyons raisonnable !!).

      • Un cours sur les pratiques et représentations du pouvoir royal au XIVe siècle, en gros. Passionnant, d’ailleurs, le cours! Et Nicole, donc, est un théoricien du pouvoir royal et un grand pote de Charles V, si je me souviens bien…

  9. Moi aussi, j’aime les romans historiques d’amouuuuuur!!!
    Le nom de Nicolas Flamel rings a bell in my head… mais je ne me souviens plus où j’en ai déjà entendu parler!! Quelle mémoire de poisson rouge! En tout cas, je note, je note!!!😀

  10. Le , Melanie B a dit:

    Ton enthousiasme est communicatif ! Je note aussi, tiens.

  11. Pimpi @ Harry Potter à l’école des sorciers, peut-être…🙂

    Caroline @ Vous avez parfaitement raison de A à Z. J’ai eu la chance de faire partie des privilégiés à avoir lu le roman avant sa publication. Je m’y replonge ce soir avec délectation. J’adore Haussecul ! Il est le digne représentant du talent de Matthieu. Des personnages hauts en couleur, des dialogues truculents, l’amour des mots, voilà ce qui permettra de dire dans quelques années peut-être : « Ces pages-là, c’est du Dhennin ! »

    Et puis, entre nous, publier chez Actes-Sud dès le premier roman, c’est pas la classe ?🙂

    • Le , Caroline a dit:

      Ah monsieur Tit’ ! Quel plaisir de vous voir ici ! Alors oui, j’ai complètement oublié de l’écrire mais oui, c’est grave la classe Actes Sud !!! Il est trop fort notre Matthieu !!!😉

  12. Moi qui adore les romans historiques, tu te doutes bien que je suis conquise!!

  13. Ça me fait bien envie, tiens. Et puis, je peux revenir ici, ça vaut bien un petit griffonage sur ma LAL, non?

    • Le , Caroline a dit:

      Ah, contente de te voir ici !! Et oui, ça vaut bien un griffonage. Et puis tu viens bientôt en France, tu pourras faire des emplettes de livres, non ?🙂

  14. Caro, c’est terriblement vilain, ça!!! Du coup, il me faut ce livre, et vite!!! Je ne m’étais pas promis de rester loin des librairies, moi???

  15. J’vais être obligée de le lire! Ce sont mes rois et ma période historique préférés!! Pisan et les autres, ahhhh, trop de bonheur!

  16. Mo a raison, Les rois maudits, c’est aussi du bonheur! Un saga avec des rois, de la passion, des meurtres,… Un espèce de Voici en beaucoup mieux!🙂

  17. en lisant ton prologue à toi j’espérai bien me jeter dessus comme tu dis… mais aujourd’hui est une journée de plus où je n’ai pas très envie de lire… mais je le note dans un coin de ma tête, c’est promis😉

    • Le , Caroline a dit:

      Ne t’inquiète pas ! L’envie de lire reviendra d’elle-même. Et je croise les doigts pour qu’à ce moment-là, Saltarello croise ta route !😉

  18. Le , Jackie a dit:

    Moi je l’ai lu et vraiment…il est génial !!! Quelle excellente supportrice tu fais … et c’est mérité, quel talent ce Mr…euh ce Matthieu !!!

  19. oh que c’est tentant, pour moi qui aime d’amour les bons romans historiques comme angelique, les rois maudits ou fortune de France… euh parlons peu mais bien : tu prêtes ?

  20. Bon, l’idée a tellement fait son chemin dans sa tête que j’ai eu envie de me faire un cadeau de moi à moi à Noël… et bien tu sais quoi? Ce roman ne sera disponible qu’à partir du 10 janvier dans nos contrées lointaines!! Dans les bibliothèques, sûrement bien après…
    nan, mais, pourquoi on a toujours tout en retard, nous???????? 😀
    En attendant, je poursuis Angélique… et je lirai Le Voleur de vent!

    • Le , Caroline a dit:

      Argh, il va te falloir être patiente alors !! Mais remarque, tu as de quoi patienter avec Angélique et Le voleur de vent !! Tu vas voir, ce dernier est génial !!

  21. Bonjour, j’ai acheté exprès ce roman pour la bibliothèque loisir de là où je travaille. La collègue qui l’a emprunté a adoré. Je lirai sans aucun doute (ma PAL croule). Sinon, je trouve que la collection des romans historiques d’Actes sud est un gage de qualité. J’en ai déjà lu deux dans cette collection. Bonne journée.

    • Le , Caroline a dit:

      Moi c’était le premier roman de cette collection que je lisais. Je n’hésiterais donc pas à poursuivre ma découverte !

  22. Bonjour Caroline,

    Je découvre ton blog grâce à celui de Karine et j’ai bien l’intention de suivre le tien. J’aime beaucoup les romans historiques aussi et ton billet est très convaincant. Et hop, ajouté dans ma LAL.
    A bientôt !

  23. Ça y est, j’ai enfin rédigé mon billet! Il sera en ligne dimanche. En relisant ton billet, je me rends compte que nos avis sont très proches, à peu de choses près, tu verras!😉 Je n’ai pas parlé d’Haussecul mais j’en aurais dit pareil, en écrivant une tartine comme à mon habitude (du coup je me suis abstenue! ^_^)
    En tout cas, merci pour cette découverte!😀

    • Le , Caroline a dit:

      @ Lucile : Je vais aller lire ton billet pour voir ça alors !! En tout cas, je suis ravie que ce roman t’ait plu.🙂

  24. Pingback: Saltarello – Matthieu Dhennin

  25. Pingback: « Si j’ai un seul conseil à donner, c’est écrire, écrire, écrire. » | Cinquième de couverture

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :