Cinquième de couverture
"Testament", de Vickie Gendreau

Life is a bitch.

Le 6 juin 2012, Vickie Gendreau apprend qu’elle a une tumeur au cerveau. Cette jeune femme de 23 ans ressent alors l’urgence d’écrire.

Dans Testament, s’alternent son journal et la réaction de son entourage, famille et amis, à ce récit intime. Ce journal se présente sous la forme d’un ensemble de documents .doc qu’elle a collés sur des clés USB envoyées à chacun, accompagnées d’un objet plein de signification.

Voilà un roman – une fiction, Vickie Gendreau a bien une tumeur au cerveau, mais sa mort est une mise en scène – plus que déstabilisantLife is a bitch, Vickie Gendreau le sait bien : elle nous parle de son viol, de son énorme peine d’amour, de sa vie de danseuse et de prostituée… tout cela d’une façon floue et décousue. Testament est une sorte de labyrinthe dont je ne suis pas arrivée à sortir, m’étant totalement perdue dans ses méandres, incapable de m’élever pour mieux l’observer.

Vickie Gendreau, Testament
Le Quartanier, Septembre 2012

www.larecrue.net

Cette entrée a été publiée le 15 février 2013 à 6:01 . Elle est classée dans Culture, Littérature et taguée , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :