Cinquième de couverture
La marche pour l'égalité et contre le racisme (1983)

« Une aventure fraternelle pour une France fraternelle. »

Depuis toujours, le Père Christian Delorme fait partie de « mon paysage ». Il était le prêtre de la ville où habitaient mes (quatre) grands-parents. Plus récemment, il a célébré le mariage de ma soeur. Quelle ne fut pas ma surprise en le découvrant médiatisé à l’automne 2013 ! De nombreuses interventions dans les médias, dont la une de Pèlerin Magazine avec Jamel Debouzze, une apparition dans la série Plus belle la vie… J’ai alors découvert que le Père Delorme a été à l’origine de la marche pour l’égalité et contre le racisme, qui a eu lieu il y a trente ans. Là aussi, j’étais totalement passée à côté de cet événement. J’avais quatre ans à l’époque – ceci explique peut-être cela -, mais étant née aux Minguettes, ayant vécu toute ma jeunesse à Lyon, comment n’ai-je jamais entendu parler de cette marche dont la plupart des participants venait de ce quartier de Vénissieux ?

J’ai rattrapé mon retard en lisant le livre de Christian Delorme, La Marche, présenté comme la véritable histoire qui a inspiré le film éponyme de Nabil Ben Yadir (sorti le 27 novembre 2013).  Christian Delorme commence par se présenter. Son parcours, son engagement auprès des familles maghrébines, son choix de la non-violence (Martin Luther King et Gandhi sont deux personnalités qui l’inspirent beaucoup). Nous découvrons ensuite le contexte de l’époque, les premières actions de jeunes et comment alors la Marche s’est présentée comme une évidence.

Le but de la Marche sera de manifester qu’il y a en France un peuple nombreux qui veut que la vie ensemble des communautés d’origines différentes soit possible dans la paix et la justice, pour le bonheur de tous. La Marche traversera la France pour retrouver toutes celles et tous ceux qui veulent avec nous que l’égalité des droits et des chances l’emporte sur la ségrégation, pour que l’amitié ait raison du racisme et que la solidarité fasse taire les 22 Long Rifle.

Affiche de la Marche (1983)

La Marche, c’est 17 marcheurs et marcheuses au départ de Marseille, 50 jours, une quarantaine de marcheurs permanents, près de 100 000 personnes à Paris, le dernier jour, et une entrevue avec le Président de la République, François Mitterrand. Sans entrer dans les détails, Christian Delorme nous livre un récit des faits marquants et met la lumière sur les participants. Un beau témoignage !

Christian Delorme, La Marche
Bayard, Novembre 2013

La Marche, de Christian Delorme (Bayard, Novembre 2013)

Cette entrée a été publiée le 19 février 2014 à 8:00 . Elle est classée dans Culture, Littérature et taguée , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :